Mercredi des Cendres. Liturgie, méditations, idées

Mot d’accueil

Faisons en sorte que cette entrée en Carême en ce temps de pandémie soit pour nous l’opportunité de revenir vers le Seigneur en étant un temps de conversion et de réconciliation.

Textes de la liturgie

Lecture du livre du prophète Joël (2, 12-18)

 Et maintenant – oracle du Seigneur – revenez à moi de tout votre cœur, dans le jeûne, les larmes et le deuil !

Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment.

Qui sait ? Il pourrait revenir, il pourrait renoncer au châtiment, et laisser derrière lui sa bénédiction : alors, vous pourrez présenter offrandes et libations au Seigneur votre Dieu.

Sonnez du cor dans Sion : prescrivez un jeûne sacré, annoncez une fête solennelle, réunissez le peuple, tenez une assemblée sainte, rassemblez les anciens, réunissez petits enfants et nourrissons ! Que le jeune époux sorte de sa maison, que la jeune mariée quitte sa chambre !

Entre le portail et l’autel, les prêtres, serviteurs du Seigneur, iront pleurer et diront : « Pitié, Seigneur, pour ton peuple, n’expose pas ceux qui t’appartiennent à l’insulte et aux moqueries des païens ! Faudra-t-il qu’on dise : “Où donc est leur Dieu ?” »

Et le Seigneur s’est ému en faveur de son pays, il a eu pitié de son peuple.

Psaume 50

R/ Pitié Seigneur, car nous avons péché !

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour, selon ta grande miséricorde, efface mon péché.

Lave-moi tout entier de ma faute, purifie-moi de mon offense. R/

Oui, je connais mon péché, ma faute est toujours devant moi.

Contre toi, et toi seul, j’ai péché, ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait. R/

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.

Ne me chasse pas loin de ta face, ne me reprends pas ton esprit saint. R/

Rends-moi la joie d’être sauvé ; que l’esprit généreux me soutienne.

Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche annoncera ta louange. R/

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens (5,20- 6,2)

Nous sommes donc les ambassadeurs du Christ, et par nous c’est Dieu lui-même qui lance un appel : nous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu.

Celui qui n’a pas connu le péché, Dieu l’a pour nous identifié au péché, afin qu’en lui nous devenions justes de la justice même de Dieu.

En tant que coopérateurs de Dieu, nous vous exhortons encore à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de lui.

Car il dit dans l’Écriture : Au moment favorable je t’ai exaucé, au jour du salut je t’ai secouru. Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (6,1-6. 16-18)

« Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.

Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.

Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.

Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.

Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra.

Commentaire de la Parole de Dieu 

« Nous vous exhortons (…) à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de lui. »

Baptisé dans la mort et la résurrection du Christ nous sommes définitivement sauvés par Lui, et pourtant toute notre vie chrétienne devra être une vie de conversion pour écouter la voix du Seigneur et mettre nos pas sur ses pas afin d’entrer en serviteur fiable dans la joie du royaume. « Unique est la Parole de Dieu qui interpelle notre vie en l’appelant constamment à la conversioni» Et le temps du carême est ce temps privilégié de la relation avec Dieu où nous lui faisons place, en mettant en jachère tout le reste afin d’écouter. Et durant ce carême, l’écoute se fait sur l’invitation à une écologie intégrale qui prend tous les champs en explication. « Pour proposer une relation saine avec la création comme dimension de la conversion intégrale de la personne, souvenons-nous du modèle de saint François d’Assise. Cela implique aussi de reconnaître ses propres erreurs, péchés, vices ou négligences, et de se repentir de tout cœur, de changer intérieurement »ii Il n’y a pas de conversion sans une prise de conscience de son propre péché, et du besoin de transformation afin de nous rendre apte à un dialogue véritable. Le Livre de l’Exode que nous avons en continu est justement ce temps de passage où l’homme expérimente son errance dans la frugalité du moment, et l’appel à rester simple en se dépossédant des oignons d’Égypte pour entrer dans la joie des fruits de la Terre promise, pleine de lait et de miel.

La conversion personnelle doit aboutir à la construction d’une civilisation de l’amour dans la recherche du meilleur bien. C’est pourquoi « nous disposons d’un espace de coresponsabilité pour pouvoir commencer et générer de nouveaux processus et transformations. Soyons parties prenantes de la réhabilitation et de l’aide aux sociétés blessées. »iii L’intervention de Dieu passera par nos propres choix et la capacité, en communion les uns avec les autres, à progresser pour obtenir une fraternité responsable de la société capable de choix qui soit dans le partage et en vérité avec nos besoins. Complexe dans un monde de faux semblants d’avoir une vérité dans nos demandes, et pourtant, la véritable relation se fera dans la capacité à se faire confiance et à vouloir bâtir ensemble, et non à vouloir profiter pour soi. Peut-être pourrons-nous réfléchir personnellement et avec d’autres comment nous construisons un monde juste ? La conversion personnelle doit engendrer des transformations communautaires pour rechercher la construction de cette civilisation de l’amour au nom même de notre baptême et de la vie intérieure de l’Esprit Saint qui nous demande d’opérer d’autres choix plus en conformité avec la Parole de Dieu et l’intelligence de la foi.

Ce temps du carême est aussi le moment d’élargir l’espace de nos tentes pour aller à la rencontre du Seigneur et du prochain en développant la ferveur dans la prière et le service de la charité. La place des Écritures doit se faire centrale dans notre vie, et la proposition de lecture continue est clairement une orientation à choisir la vie du Christ. « Il est quand même possible de partir d’un fait pour que la Parole puisse résonner avec force dans son invitation à la conversion, à l’adoration, à des attitudes concrètes de fraternité et de service, etc., puisque certaines personnes aiment parfois entendre dans la prédication des commentaires sur la réalité, mais sans pour cela se laisser interpeller personnellement »iv Alors réfléchissons sur nos propres vies les changements que nous avons à vivre, non seulement comme effort de carême, mais aussi comme un parcours de transformation intérieure durable pour redresser ce qui est tordu en nous, et ainsi nous laisser mieux habiter par la présence de l’Esprit Saint. L’appel du carême est bien être en écho à la Parole de Dieu dans nos actions de tous les jours, un travail qui demande notre volonté et notre responsabilité face à des choix à opérer. Entrer dans la demeure du Seigneur, c’est lui ouvrir pleinement notre cœur en toute confiance, et nous laisser habiter par Lui pour aller voir nos frères, et témoigner de cette ardeur du salut proposé à tous.

Père Gregoire BELLUT

&39 Verbum Domini citant Cf. Proposition 29.

&218 Laudato Si

&77 Fratelli Tutti

&155 Evangelium Gaudium

Prière Universelle

Le prêtre:

Alors que s’ouvre le Carême, prions pour que chaque chrétien s’unisse à la pénitence et à la supplication de l’Église.

R/ Seigneur, écoute et prends pitié

1- Pour les croyants de toutes religions et de toutes spiritualités qui veulent trouver un chemin de vérité pour se rapprocher de Dieu, Notre Père, nous te prions. R/

2 – Pour toutes les équipes qui travaillent à améliorer et maintenir la santé de tous. Seigneur, bénis nos soignants, nos chercheurs et toutes les personnes qui se donnent pour que personne ne soit oublié dans cette épreuve de la pandémie, Notre Père, nous t’en prions. R/

3 – Père très saint, par ton fils Jésus, tu nous ouvres un chemin de conversion. Donne à chacun, au seuil de ce Carême, la grâce de vivre avec toi une rencontre personnelle et vivifiante, et que ce temps pour Dieu nous ouvre à une authentique fraternité fondée sur l’amour du prochain, Notre Père, nous te prions. R/

4 – Pour nous tous, qui avons à vivre au quotidien. Seigneur, que le poids de nos tâches ne nous éloigne pas de toi. Qu’au contraire, il puisse nous attacher encore davantage à toi qui marche à nos côtés, Notre Père, nous te prions. R/

Le prêtre:

Dieu qui sauve tous les hommes, tu nous invites à prier, à jeûner et à partager sans chercher la récompense qui vient des hommes. Que ta puissance nous soutienne en cette vie et nous conduise aux joies de l’éternité. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

– Amen

Suggestions pour la semaine

Disons non à la peur et oui à l’espérance : «  Ayez la joie de l’espérance. Tenez bon dans l’épreuve. Soyez assidus à la prière. » Romain 12 :12

Grâce à demander :

Être assidu à la prière

Action à mener :

Installer un coin prière chez soi et commencer chaque journée par un temps de prière personnelle ;

« N’importe quelle prière vaut mieux que l’absence de prière. C’est une façon de reconnaître la puissance de Dieu, et c’est à mon avis une façon de le louer. » Graham Green

  • Il y a beaucoup de chaînes de prières proposées sur Internet : cela peut peut-être m’aider ….
  • Je ne trouve pas le temps ! et si je faisais un jeûne de mes « idoles » qui me prennent tout mon temps libre ? télévision, réseaux sociaux, séries,….

Lecture de la parole

mercredi 17 février 2021 Ex 2.1-3.22 Ps 119.1-16
jeudi 18 février 2021 Ex 4.1-6.1 Ps 119.17-32
vendredi 19 février 2021 Ex 6.2-7.25 Ps 119.33-48
samedi 20 février 2021 Ex 7.26-9.35 Ps 119.49-64

Rencontres paroissiales de carême

Nous vous proposons aussi un rendez-vous hebdomadaire, sur zoom (sauf si les conditions sanitaires du moment permettent une rencontre en présentiel), afin de prendre le temps de relire et partager ce que nous vivons durant ces semaines de carême.
Dates : les vendredi soir, de 20h30 à 21h30
Connexion par ordinateur : https://us02web.zoom.us/j/86493145964?pwd=c28zclliUktFbGorM3lwUU5sNFlyQT09
Ou par téléphone : 01 70 37 97 29, ID de réunion : 864 9314 5964

 

Prochains événements