1er dimanche de carême. 21/02/21. Textes, méditations, idées

Mot d’accueil

Reliant le ciel et la terre, l’arc-en-ciel est le signe de l’alliance de Dieu avec les hommes.

Le Seigneur nous rejoint dans notre vie pour faire alliance pour toujours. Demandons-lui la grâce de savoir nous tourner vers Lui. Nous avons à nous convertir pour en être digne.

Textes de la liturgie

Lecture du livre de la Genèse (9,8-15)

Dieu dit encore à Noé et à ses fils :

« Voici que moi, j’établis mon alliance avec vous, avec votre descendance après vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous : les oiseaux, le bétail, toutes les bêtes de la terre, tout ce qui est sorti de l’arche.

Oui, j’établis mon alliance avec vous : aucun être de chair ne sera plus détruit par les eaux du déluge, il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre. »

Dieu dit encore : « Voici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à jamais : je mets mon arc au milieu des nuages, pour qu’il soit le signe de l’alliance entre moi et la terre.

Lorsque je rassemblerai les nuages au-dessus de la terre, et que l’arc apparaîtra au milieu des nuages, je me souviendrai de mon alliance qui est entre moi et vous, et tous les êtres vivants : les eaux ne se changeront plus en déluge pour détruire tout être de chair.

Psaume 24

R/ Tes chemins, Seigneur, sont amour et vérité pour qui garde ton alliance

Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route.

Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve. R/

 

Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse, ton amour qui est de toujours.

Dans ton amour, ne m’oublie pas, en raison de ta bonté, Seigneur. R/

 

Il est droit, il est bon, le Seigneur, lui qui montre aux pécheurs le chemin.

Sa justice dirige les humbles, il enseigne aux humbles son chemin. R/

Lecture de la première lettre de saint pierre Apôtre (3, 18-22)

Car le Christ, lui aussi, a souffert pour les péchés, une seule fois, lui, le juste, pour les injustes, afin de vous introduire devant Dieu ; il a été mis à mort dans la chair, mais vivifié dans l’Esprit.

C’est en lui qu’il est parti proclamer son message aux esprits qui étaient en captivité.

Ceux-ci, jadis, avaient refusé d’obéir, au temps où se prolongeait la patience de Dieu, quand Noé construisit l’arche, dans laquelle un petit nombre, en tout huit personnes, furent sauvées à travers l’eau.

C’était une figure du baptême qui vous sauve maintenant : le baptême ne purifie pas de souillures extérieures, mais il est l’engagement envers Dieu d’une conscience droite et il sauve par la résurrection de Jésus Christ, lui qui est à la droite de Dieu, après s’en être allé au ciel, lui à qui sont soumis les anges, ainsi que les Souverainetés et les Puissances.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (1, 12-15)

Jésus venait d’être baptisé. Aussitôt l’Esprit pousse Jésus au désert et, dans le désert, il resta quarante jours, tenté par Satan. Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges le servaient.

Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ;

Il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »

Commentaire de la Parole de Dieu 

Le récit de la tentation de Jésus au désert, tel que raconté par Marc, est très court. À ce propos, il dit simplement que Jésus resta 40 jours dans le désert, tenté par Satan. En quoi consistait cette tentation et comment a-t-il été tenté…, Marc ne le dit pas. C’est Matthieu et Luc qui nous donnent quelques détails :

  • si tu es le Fils de Dieu, transforme ces pierres en pain
  • si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas parce qu’il est écrit que les anges vont te protéger
  • si tu tombes à mes pieds, je te donnerai tous les royaumes du monde et leur gloire…

Marc ne donne pas tous ces détails. Mais en peu de mots, il va à l’essentiel. Et l’essentiel pour Marc est de savoir que Jésus a passé 40 jours dans le désert et il a été tenté par Satan, le diable.

Cela veut dire pour nous qui avons commencé le carême que le Carême est un temps.  Il a une durée : 40 jours !

Le carême dure toujours 40 jours, allusion faite aux 40 jours que Jésus avait passé dans le désert, avant de commencer sa mission. D’ailleurs le mot Carême vient du latin et évoque le chiffre 40.

Pendant le carême, nous avons donc 40 jours pour nous préparer à la fête de Pâques, en écoutant la voix du Seigneur et en discernant sa volonté à chaque instant de notre vie. En ce sens, le Carême est un temps qui nous est proposé pour prendre conscience de nos faiblesses, pour nous dépouiller de nos péchés afin de grandir spirituellement, dans la foi et dans l’engagement que nous avions pris d’être enfant de Dieu et disciple du Christ.

Le Carême est donc ce temps favorable qui nous est proposé pour nous convertir c’est-à-dire pour nous détourner du mal et nous tourner résolument vers Dieu. Mais cela ne se fait pas sans effort…

Le Carême est aussi un temps de combat. Il s’agit d’un combat spirituel en nous et autour de nous. Pendant le carême, nous devons lutter, nous battre contre les tentations. IL N’Y A PAS DE CARÊME SANS TENTATIONS ! C’est pourquoi, le 1er dimanche de carême de chaque année, nous écoutons et méditons le récit de la tentation de Jésus.

Nous avons commencé notre carême, c’est aussi le moment que Satan a choisi pour nous tenter, nous distraire et nous décourager… Il va tout faire pour nous détourner de notre Dieu et de tout ce que nous avons pris ou prendrons comme décision et résolution pour revenir et plaire à notre Seigneur.

Oui, il n’y a pas de carême sans tentations ! Et pour y résister, il faut lire la Parole de Dieu, il faut écouter la Parole de Dieu, il faut accueillir la Parole de Dieu, il faut mettre en pratique la Parole de Dieu.

C’est ainsi que, pendant l’imposition des cendres, le mercredi, le prêtre dit : « convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle » et c’est justement ce que Jésus nous demande à la fin de l’évangile d’aujourd’hui : CONVERTISSEZ-VOUS ET CROYEZ À L’ÉVANGILE !

Croire à la Bonne Nouvelle (évangile) ou à la Parole de Dieu, c’est la lire, l’écouter, l’accueillir dans son cœur afin de la mettre en pratique.

Tout au long de notre carême, que le Seigneur nous donne le goût de lire Sa Parole et la grâce de bien l’écouter. Qu’il nous donne aussi du courage pour accueillir Sa Parole et surtout la force pour la mettre en pratique, afin de résister aux différentes formes de tentation.

AMEN !

Père José LIKINGI

Prière Universelle

Le prêtre:

Au début de ce Carême, tournons-nous vers le Dieu de l’Alliance, vers le Dieu qui jamais n’oublie le monde. Confions-lui les intentions de l’Église et de l’humanité.

R/ Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants

1- Dieu notre Père, viens au secours de ton Église. Que jamais elle ne désespère de cette Alliance que tu tisses avec elle au fil des siècles. Ensemble, nous te prions.  R/

 2 – Dieu notre Père, éclaire nos responsables politiques. Qu’ils veillent au bien des peuples, de l’homme dans toutes ses dimensions sociales et spirituelles, de tous les hommes et de toute la Création, ses arbres, ses fleurs, ses champs, ses animaux. Ensemble, nous te prions. R/

3 – Dieu notre Père, soutiens les femmes et les enfants qui sont brisés par la violence. Que leurs souffrances soient prises en compte et écoutées. Avec le pape François, nous te prions.  R/

4 – Pour les catéchumènes qui viennent d’être appelés par notre évêque en vue d’un prochain baptême, en particulier pour Christelle et Kenji, ensemble, nous te prions. R/

5 – Pour ceux qui se battent contre des forces maléfiques (spirituelles, physiques ou psychiques) qui les oppriment et les empêchent de vivre, Dieu Notre Père nous t’en supplions, délivre-les. R/

6 – Dieu notre Père, souffle sur notre assemblée ton Esprit d’espérance et de vie. Que chacun croie en cette amitié que tu veux susciter ou renouer avec tous. Ensemble, nous te prions.  R/

Le prêtre:

Dieu de l’Alliance, Père bien-aimé, tu veux pour tes enfants le bonheur et la vie. Accueille nos prières et daigne les exaucer par Jésus le Christ, notre Seigneur.

 – Amen

Suggestions pour la semaine

“Dieu nous a donné deux mains, l’une pour recevoir et l’autre pour donner.” Billy Graham

Grâce à demander :

La charité

Action à mener :

  • Relire la parabole du bon samaritain (Luc 10, 25-37)

Chacun pourra au fur et à mesure prononcer le mot, la phrase ou le geste qui le touche particulièrement aujourd’hui et qui va l’accompagner tout au long du Carême

  • Apporter des denrées alimentaires non périssables dans le carton prévu à cet effet dans le fond de l’église : elles seront redistribuées le jeudi par les associations caritatives.
  • Aller vers celles et ceux qui sont isolés ou dans le besoin et leur témoigner notre fraternité : on ne peut pas toujours donner de l’argent ….mais on peut toujours donner un regard bienveillant et un sourire
  • Autre invitation au partage : Il y aura des sacs de partage mis en place par le CCFD et le Secours Catholique dans chaque paroisse

Rendez-vous de la semaine

Vendredi 26 février, de 20h30 à 21h30 :

Rencontre de carême  paroisses Ste Anne et St Charles

Connexion par ordinateur : https://us02web.zoom.us/j/86493145964?pwd=c28zclliUktFbGorM3lwUU5sNFlyQT09

Ou par téléphone : 01 70 37 97 29, ID de réunion : 864 9314 5964

Lectures de la semaine

dimanche 21 février 2021 Ex 10.1-12.14 Ps 119.65-80
lundi 22 février 2021 Ex 12.15-13.16 Ps 119.81-96
mardi 23 février 2021 Ex 13.17-15.21 Ps 119.97-112
mercredi 24 février 2021 Ex 15.22-17.7 Ps 119.113-128
jeudi 25 février 2021 Ex 17.8-19.25 Ps 119.129-144
vendredi 26 février 2021 Ex 20.1-21.17 Ps 119.145-160
samedi 27 février 2021 Ex 21.18-23.13 Ps 119.161-176

Prochains événements