Un feu qui ne s’éteint pas

Le 24 mai 2020 – La Conférence des évêques de France (CEF) se réjouit que le décret publié le 23 mai 2020 par le Gouvernement, conformément à la sentence rendue par le Conseil d’État lundi dernier, 18 mai, redonne sa juste place à la liberté d’exercice des cultes. « Je mets mon espoir dans le Seigneur, je suis sûr de sa parole » La vertu théologale de l’espérance vient nous chercher au plus profond de notre foi en ce temps de confinement en 2020. Le 4 avril 2021 – la pandémie bouleverse une nouvelle fois les célébrations pascales, en particulier la Vigile pascale.

Dans notre paroisse St Charles elle a eu lieu le 4 avril à 6.30. Il fait encore nuit, le feu chaleureux dans la cour de l’église consume les petits bois. Le feu consume ce qui le fait vivre si bien qu’il en meurt. La liturgie nous fait entrer dans une autre logique, qui met à mal nos idées préconçues sur le feu, et la cendre. Commencé par la cendre, le grand cycle pascal fait jaillir un feu qui ne s’éteint pas et se faisant, il structure l’expérience chrétienne.

Après le temps de Carême, au terme de la semaine sainte, voici Pâques. Lors de Veillée pascale et de la Messe du jour de Pâques notre assemblée est invitée à une participation active et joyeuse. Le chant de l’Exultet ouvre un accès au cœur de l’année liturgique, il proclame la victoire de la lumière sur les ténèbres, de la vie sur la mort.

 Deux baptêmes d’adultes, leur communion eucharistique et confirmation sont célébrées au cours de notre Vigile pascale – morts au péché, vivants en Jésus Christ, confirmés de l’Esprit Saint. “Engrangés “, ” moulus “, ” imbibés d’eau ” pour devenir une pâte, ” cuits au feu du Saint-Esprit “, enfin ” devenus le pain du Seigneur ” : voilà, exprimé par S. Augustin en termes imagés, l’itinéraire vécu par les néophytes depuis leur entrée en catéchuménat.

Avec eux nous renonçons au mal et puis nous confessons notre foi. “Délivre-nous du mal Seigneur: délivre-nous du repliement et de l’enfermement sur nous-mêmes qui conduit à la mort, délivre-nous de croire que nous serions à nous-mêmes notre propre source, ce qui ne peut qu’engendrer violence et désespoir. Nous croyons Seigneur que dans notre vie et dans notre monde tu es présent, Ressuscité, vainqueur  du Mal.”

A partir de la célébration annuelle de Pâques le Seigneur Ressuscité nous donne sa paix et sa joie. En ce Temps pascal, avec le retour d’Alléluia et de Gloria, nous sommes invités à vivre cinquante jours dans la jubilation et l’exultation. La Résurrection, n’est peut-être pour nous, chrétiens, que: lumière, joie, espérance, force de l’Esprit  et langage de feu des disciples du Christ.

sr Halina Mysliwiec – EAP St Charles

Prochains événements