Quatrième semaine de l’Avent, textes, homélie, idées pour la semaine

Dimanche 20 décembre : 4 ème dimanche de l’Avent

Lecture du deuxième livre de Samuel (7, 1-5. 8b-12. 14a. 16)

La royauté de David subsistera toujours devant le Seigneur

Le roi David habitait enfin dans sa maison. Le Seigneur lui avait accordé la tranquillité en le délivrant de tous les ennemis qui l’entouraient. Le roi dit alors au prophète Nathan : « Regarde ! J’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite sous un abri de toile! » Nathan répondit au roi : « Tout ce que tu as l’intention de faire, fais-le, car le Seigneur est avec toi. » Mais, cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée à Nathan : « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur : Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j’y habite? C’est moi qui t’ai pris au pâturage, derrière le troupeau, pour que tu sois le chef de mon peuple Israël. J’ai été avec toi partout où tu es allé, j’ai abattu devant toi tous tes ennemis. Je t’ai fait un nom aussi grand que celui des plus grands de la terre. Je fixerai en ce lieu mon peuple Israël, je l’y planterai, il s’y établira et ne tremblera plus, et les méchants ne viendront plus l’humilier, comme ils l’ont fait autrefois, depuis le jour où j’ai institué des juges pour conduire mon peuple Israël. Oui, je t’ai accordé la tranquillité en te délivrant de tous tes ennemis.

Le Seigneur t’annonce qu’il te fera lui-même une maison. Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naîtra de toi, et je rendrai stable sa royauté. Moi, je serai pour lui un père; et lui sera pour moi un fils. Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. »

Psaume 88 (89)

R/ Ton amour, Seigneur, sans fin je le chante !

L’amour du Seigneur, sans fin je le chante ;
ta fidélité, je l’annonce d’âge en âge.
Je le dis : C’est un amour bâti pour toujours;
ta fidélité est plus stable que les cieux.

R/

« Avec mon élu, j’ai fait une alliance,
j’ai juré à David, mon serviteur :
j’établirai ta dynastie pour toujours,
je te bâtis un trône pour la suite des âges. »

R/

Il me dira : “Tu es mon Père,
mon Dieu, mon roc et mon salut!”
Sans fin je lui garderai mon amour,
mon alliance avec lui sera fidèle. »

R/

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains (16, 25-27)

Le mystère gardé depuis toujours dans le silence est maintenant manifesté

Frères, à Celui qui peut vous rendre forts selon mon Évangile qui proclame Jésus Christ : révélation d’un mystère gardé depuis toujours dans le silence, mystère maintenant manifesté au moyen des écrits prophétiques, selon l’ordre du Dieu éternel, mystère porté à la connaissance de toutes les nations pour les amener à l’obéissance de la foi, à Celui qui est le seul sage, Dieu, par Jésus Christ, à lui la gloire pour les siècles. Amen.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 26-38)

« Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils »

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph; et le nom de la jeune fille était Marie.

L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »

À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.

L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »

Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme? »

L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »

Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »

Alors l’ange la quitta.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Homélie : “Sois sans crainte… Rien n’est impossible à Dieu”

Dans l’évangile du 4e et dernier dimanche de l’Avent, l’ange vient d’annoncer à Marie la grande nouvelle que Dieu l’a choisie  pour être la mère de son fils, celui qui sera le Sauveur du monde. Au lieu que cette nouvelle provoque la joie, c’est plutôt le bouleversement, le questionnement…
Elle se demandait comment cela allait se faire ? 

Elle se posait cette question non seulement parce qu’elle était une jeune fille vierge, mais surtout parce qu’elle était très consciente d’être déjà accordée en mariage à un homme. Et de ce fait, elle était déjà liée à quelqu’un. 
Marie était bouleversée et se posait des questions parce qu’elle savait très bien que si elle acceptait  ce projet de Dieu, de concevoir et d’enfanter le Fils de Dieu, alors qu’elle est fiancée, sa vie était en danger. Elle courait le risque d’être considérée comme une femme infidèle qui a trompé son mari.  Et si on la dénonçait, elle serait exclue de la communauté et  lapidée selon la Loi. 
C’est un peu dans ce contexte, difficile et compliqué,  que l’ange du Seigneur va essayer de la calmer, de la réconforter et de la rassurer en lui disant : “ Sois sans crainte, Marie !  L’esprit du Seigneur viendra sur toi. Rien n’est impossible à Dieu ! “
Et au bout de la discussion, Marie dira : “ Je suis la servante du Seigneur, que tout me soit fait selon ta parole ”.

Ce quatrième dimanche est aussi le dernier dimanche du temps de l’Avent. Bientôt ce sera la fête de Noël. Et si l’Église nous a proposé cet évangile de l’Annonciation aujourd’hui, c’est peut-être pour nous aider à comprendre que le bouleversement, les interrogations et les questionnements de Marie pourraient aussi bien être les nôtres. 

Peut-être qu’en ce moment précis vous êtes stressés, angoissés et bouleversés et vous vous demandez comment vous allez faire pour cette fête de Noël, parce que vous n’avez pas la paix, parce que vous avez le cœur brisé, parce que vous avez perdu un être cher, parce que les déceptions s’accumulent, parce que vous avez trop de problèmes, parce que le coronavirus est toujours là ! 
Vous êtes peut-être inquiets de ne pas pouvoir être prêts pour accueillir le Messie dans votre vie, dans votre foyer ou dans votre famille, tel que vous l’avez souhaité et voulu…

Comme  Marie, vous êtes donc bouleversés et vous vous posez des questions.
Et c’est justement en ce moment où l’Avent touche presqu’à sa fin et où vous semblez être perdus, que le Seigneur vous envoie son ange pour vous réconforter, pour vous redonner espoir, pour vous redire les paroles qu’il avait dites à Marie : SOYEZ SANS CRAINTE ! 

Oui, soyez sans crainte car tout n’est pas encore perdu pour vous.
Avec le Seigneur, il y a toujours lieu de faire mieux, même à la dernière minute. Car rien, absolument rien, n’est impossible à Dieu !

Pour ce petit temps qu’il nous reste, que le Seigneur nous accorde la grâce et la force de faire ce que nous avons encore à faire, pour que l’Emmanuel soit accueilli et trouve place dans nos cœurs, nos familles et nos communautés. 
AMEN ! 

Père José LIKINGI, Curé de la paroisse Sainte-Anne de Polangis
JOINVILLE-LE-PONT

Prière Universelle :

Introduction : Le Seigneur est tout proche. Prions le Père, en communion avec ceux qui, comme nous, se réjouissent de la naissance de l’Emmanuel dans notre monde. 

R/ : Fais-nous voir ton amour, Seigneur, donne-nous ton salut. 

 Dieu notre Père, ta maison aujourd’hui, c’est ton Eglise, que tu établis par tout l’univers. Comme tu l’as fait pour Marie, prends-la sous ton ombre et guide-la par ton Esprit Saint, nous te prions.

R/ 

Dieu Notre Père, tu désires que toutes les nations de la terre trouvent place dans ta maison ; nous te confions les égarés et tous ceux qui sont encore loin de toi ; pour eux, nous te prions.

R/ 

Dieu notre Père, tu désires que ta maison soit un lieu et un signe de paix, d’amitié et de joie ; mais tu connais aussi nos misères. Nous te confions tous nos frères et sœurs qui souffrent et ont besoin d’aide ; pour eux tous, nous te prions.

R/ 

Dieu notre Père, nous formons ici ta maison : pour que nous puissions la rendre belle et ouverte, donne-nous un cœur accueillant et un esprit de service, selon le modèle de Marie ; pour notre communauté, nous te prions.

R/

Conclusion : Père, la venue de ton Fils est une joie immense pour notre terre. Par son intercession, écoute et exauce toutes nos demandes. Nous te le demandons, par Jésus Christ, ton fils et notre Seigneur. — Amen

Suggestions pour la semaine :

« Marie dit alors : Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole ! Et l’ange la quitta » Lc 1, 38.

Grâce à demander :

L’HUMILITÉ

Action à mener :

Me proposer pour être ponctuellement au service d’un pauvre, d’une personne seule, malade ou âgée via différents canaux à l’exemple des associations St Vincent de Paul ou Secours Catholique.

« La générosité ne suffit pas, il faut la foi et l’humilité. »

Jacques Brillant

Rendez vous de la semaine :

  • Jeudi 24 : nous y sommes, c’est la nuit de Noël !

  • Vendredi 25 : c’est Noël ! un Sauveur nous est né !

Article à télécharger en .pdf

Prochains événements