Installation du nouveau curé « in solidum » à Ste Anne

à la paroisse Ste Anne de Polangis, par le  Révérend Père Jean-Luc Védrine, Vicaire Général du Diocèse de CRÉTEIL

Le pasteur d’une paroisse, c’est avant tout celui qui essaie de tenir la place du Christ pour que chacun puisse, en le voyant, en le regardant, en voyant aussi sa manière d’annoncer la foi, de vivre la foi de toute l’Église… eh bien que vous puissiez les uns et les autres vous associer, participer, collaborer avec lui et ainsi entrer dans ce peuple de Dieu, dans ce corps de notre Seigneur Jésus-Christ, nous qui en sommes tous les membres, sans oublier que le Christ est la tête.

Le Concile Vatican II recommande que « les curés veillent à ce que la célébration du Sacrifice eucharistique soit le centre et le sommet de toute la vie de la communauté chrétienne » (Décr. Christus Dominus, 30). 

Sans le culte eucharistique, comme son cœur brûlant, la paroisse se dessèche.

Parmi les nombreuses activités d’une paroisse, aucune n’est autant vitale ou formatrice pour la communauté que la célébration dominicale du jour du Seigneur et de son Eucharistie » (Lettre apostolique Dies Domini  n. 35).

Et il ne suffit pas des conseils d’un prêtre, aussi saint soit-il, pour que nous soyons à l’abri du malheur et de la difficulté. Mais nous avons besoin de celui qui nous conseille, de celui qui nous guide, de celui qui nous apporte une parole de réconfort, de soutien, de celui qui nous visite aussi. Et c’est important aussi que le pasteur puisse venir visiter ses fidèles, leur apporter cette parole.

Ce n’est parfois qu’une parole, – on ne peut pas trouver une solution à tous les drames humains -, mais de marquer cette sollicitude pour que justement, l’être humain puisse discerner dans son cœur ce qui est bon et ce qui est moins bon. Et aider l’homme à gagner, grandir en sainteté, en vérité sur le chemin du Seigneur.