2ème dimanche de carême, 28 février 2021. Textes, méditations, idées

Textes de la liturgie

Lecture du livre de la Genèse ( 22,1-2. 9-13. 15-18)

Après ces événements, Dieu mit Abraham à l’épreuve. Il lui dit : « Abraham ! » Celui-ci répondit : « Me voici ! »

Dieu dit : « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac, va au pays de Moriah, et là tu l’offriras en holocauste sur la montagne que je t’indiquerai. »

Ils arrivèrent à l’endroit que Dieu avait indiqué. Abraham y bâtit l’autel et disposa le bois ; puis il lia son fils Isaac et le mit sur l’autel, par-dessus le bois.

Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils.

Mais l’ange du Seigneur l’appela du haut du ciel et dit : « Abraham ! Abraham ! » Il répondit : « Me voici ! »

L’ange lui dit : « Ne porte pas la main sur le garçon ! Ne lui fais aucun mal ! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique. »

Abraham leva les yeux et vit un bélier retenu par les cornes dans un buisson. Il alla prendre le bélier et l’offrit en holocauste à la place de son fils.

Du ciel, l’ange du Seigneur appela une seconde fois Abraham.

Il déclara : « Je le jure par moi-même, oracle du Seigneur : parce que tu as fait cela, parce que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique, je te comblerai de bénédictions, je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et que le sable au bord de la mer, et ta descendance occupera les places fortes de ses ennemis.

Puisque tu as écouté ma voix, toutes les nations de la terre s’adresseront l’une à l’autre la bénédiction par le nom de ta descendance. »

Psaume 115

R/ Je marcherai en présence du Seigneur, sur la terre des vivants

Je crois, et je parlerai, moi qui ai beaucoup souffert,

Il en coûte au Seigneur de voir mourir les siens ! R/

Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur, ton serviteur, moi, dont tu brisas les chaînes ?

Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce, j’invoquerai le nom du Seigneur. R/

Je tiendrai mes promesses au Seigneur, oui, devant tout son peuple,

à l’entrée de la maison du Seigneur, au milieu de Jérusalem ! R/

Lecture de la lettre de Saint Paul apôtre aux Romains (8, 31b-34)

Frères, si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?

Il n’a pas épargné son propre Fils, mais il l’a livré pour nous tous : comment pourrait-il, avec lui, ne pas nous donner tout ?

Qui accusera ceux que Dieu a choisis ? Dieu est celui qui rend juste : alors, qui pourra condamner ? Le Christ Jésus est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, il intercède pour nous.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc ( 9, 2-10)

Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux.

Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.

Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus.

Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »

De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande.

Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »

Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.

Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts.

Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ».

Commentaire de la Parole de Dieu 

Ce dimanche, dans les passages de la Genèse et de saint Marc, il est question de montagne, de Fils, et de Dieu qui parle et fait une promesse.

C’est sur la montagne que Dieu se révèle. Plus tard Dieu y dictera sa Loi à Moïse. Abraham, fidèle à lui-même, répond avec confiance à ce nouvel appel du Seigneur : “me voici”. Il ne pose pas de question :  il se met en route avec Isaac, son fils unique tant désiré, enfant né d’une promesse de Dieu. Il est prêt à rendre à Dieu ce fils qu’il lui a donné. Devant tant de confiance, Dieu lui fait une nouvelle promesse : c’est par Isaac que sa descendance deviendra “aussi nombreuse que les étoiles dans le ciel…”.

Dans le passage de Marc, Jésus prend avec Lui Pierre, Jacques et Jean, ses fidèles disciples, ses fils spirituels. Ils montent sur la montagne, lieu de la rencontre avec Dieu. Jésus est transfiguré. Il est révélé aux apôtres comme fils du peuple de Moïse et d’Elie. Il s’inscrit dans leur descendance donc dans celle d’Abraham. Et Dieu se fait entendre. Il annonce que Jésus est son Fils bien aimé et que nous avons à écouter sa Parole. Par sa transfiguration est préfigurée sa résurrection. Jésus est bien le Messie attendu : Dieu s’est fait homme pour que l’homme aille à Dieu.

Les apôtres ne comprennent pas mais ils sentent qu’ils viennent de vivre un moment unique. Dieu ne se laisse pas accaparer comme Pierre voulait le faire en montant trois tentes. En redescendant de la montagne Jésus leur demande de garder le secret. Il faudra attendre la Résurrection et surtout la Pentecôte pour qu’enfin ils comprennent et partent annoncer la bonne nouvelle : Jésus est bien le Christ, le Messie attendu.

À notre tour, nous nous inscrivons dans cette grande lignée des croyants “… aussi nombreuse que le sable au bord de la mer”. Au cours de cette deuxième semaine de carême, qu’allons-nous faire pour être des passeurs de cette grande promesse ?

Dieu nous aime comme ses Fils et Filles. Et il est parmi nous !

Marie-Claire VAULÉON

Prière Universelle

Introduction : Dans l’intimité avec Jésus sur la montagne, Pierre, Jacques et Jean ont été témoins de la transfiguration de leur ami et de la toute-puissance de Dieu. Confiants en la bienveillance du Seigneur, osons nous tourner vers Lui pour lui présenter les besoins de notre monde.

R/ : Seigneur, donne-nous ton Esprit pour bâtir ton Royaume.

1 – «  De la nuée une voix se fit entendre ; celui-ci-est mon fils bien aimé écoutez-le » (Pause)

Avec les moines et les moniales et tous les contemplatifs qui vont au désert et « sur la montagne » pour découvrir le vrai visage du Christ, Dieu notre Père nous te prions. R/

 2 – «Puisque tu as écouté ma voix, toutes les nations de la terre s’adresseront l’une à l’autre la bénédiction par le nom de ta descendance » (Pause)

Avec nos frères israélites qui sont fidèles à la Loi et aux Prophètes pour éclairer leurs chemins ; avec les musulmans qui se reçoivent, eux aussi, comme des enfants d’Abraham, Dieu notre Père nous te prions. R/

3 – « celui-ci est mon fils bien aimé » (Pause)

Pour les personnes aux prises avec la maladie, la souffrance ou une perte d’emploi, afin que, dans leur épreuve, elles trouvent des personnes qui les aident et les réconfortent, Dieu notre Père nous te prions. R/

4 – «  Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.…. » (Pause)

Pour les artistes, afin que leurs talents soient mis à contribution pour manifester la beauté et la splendeur de notre monde, Dieu notre Père nous te prions. R/

5 – «Rabbi, il est bon que nous soyons ici » (Pause)

Pour notre communauté afin que, durant ce Carême, elle prenne le temps de s’arrêter pour contempler la splendeur du Christ, Dieu notre Père nous te prions. R/ 

Conclusion: Dieu notre Père, à la transfiguration de ton Fils, tu as manifesté au monde ta splendeur. Réponds favorablement à nos demandes, nous t’en prions par Jésus le Christ, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen

Suggestions pour la semaine

 « Celui-ci est mon fils bien aimé » Marc 9 : 7

Grâce à demander :

Accueillir notre filiation divine

Actions à mener :

  • Prier le « Notre père » chaque jour de la semaine. Identifier dans mon entourage une personne que j’ai du mal à accueillir comme mon frère ou ma sœur, enfant d’un même père et l’offrir au Seigneur dans cette prière quotidienne du Notre Père. Si cela est possible entamer une démarche de réconciliation.
  • Vivre la fraternité au quotidien, par exemple en plaçant dans le hall de mon immeuble une affichette proposant aux personnes isolées une aide pour faire les courses, une conversation au téléphone ou une visite : une colonne pour les demandes, une colonne pour les offres.

Rendez-vous de la semaine 

Vendredi 5 mars , de 20h30 à 21h30 : Rencontre de carême  paroisses Ste Anne et St Charles

Connexion par ordinateur : https://us02web.zoom.us/j/86493145964?pwd=c28zclliUktFbGorM3lwUU5sNFlyQT09

Ou par téléphone : 01 70 37 97 29, ID de réunion : 864 9314 5964

Lectures de la semaine

dimanche 28 février 2021 Ex 23.14-25.40 Ps 120
lundi 1 mars 2021 Ex 26.1-27.21 Ps 121
mardi 2 mars 2021 Ex 28.1-43 Ps 122
mercredi 3 mars 2021 Ex 29.1-46 Ps 123
jeudi 4 mars 2021 Ex 30.1-31.18 Ps 124
vendredi 5 mars 2021 Ex 32.1-33.23 Ps 125
samedi 6 mars 2021 Ex 34.1-35.3 Ps 126

 

Prochains événements