Veille de Noël. Textes de la messe et liturgie

Veillée et messe de la nuit de Noël 2020

Veillée 2020 :

Lecteur 1 : De ma fenêtre

Temps de confinement! Me voilà à nouveau contraint de rester chez moi, d’occuper mon temps loin de ma famille, loin de mes amis. Je pourrais me morfondre et déprimer….

Mais voici que la nature que je contemple de ma fenêtre a l’air toute guillerette et semble exulter : moins de bruit amène les oiseaux à prendre des libertés inconnues, des hardiesses pour s’approcher des maisons et des balcons. On a même vu des animaux sauvages s’aventurer en ville !

Le ciel est d’un bleu limpide, moins encombré de pollution. La nature nous remercie de mieux la respecter. Quelle est ma part dans tout cela ? Cela m’invite à être attentif à mieux en prendre soin, à m’interroger sur ma façon de consommer, sur ma façon de me déplacer.

  • Seigneur, je sens que tu veux me faire comprendre quelque chose: je sens que je fais partie de cette nature, de ta création. Donne-moi de m’en souvenir et de chanter tes merveilles.

Psaume de la création (chanté)

Par les cieux devant toi, splendeur et majesté
Par l’infiniment grand, l’infiniment petit
Et par le firmament, ton manteau étoilé
Et par frère soleil, je veux crier

R/ Mon Dieu, tu es grand, tu es beau
Dieu vivant, Dieu très-haut
Tu es le Dieu d’amour

Mon Dieu, tu es grand, tu es beau
Dieu vivant, Dieu très-haut
Dieu présent en toute création

Par tous les océans et par toutes les mers
Par tous les continents et par l’eau des rivières
Par le feu qui te dit comme un buisson ardent
Et par l’aile du vent, je veux crier

R/

Par toutes les montagnes et toutes les vallées
Par l’ombre des forêts et par les fleurs des champs
Par les bourgeons des arbres et l’herbe des praires
Par le blé en épis, je veux crier

R/

Par tous les animaux de la terre et de l’eau
Par le chant des oiseaux, par le chant de la vie
Par l’homme que tu fis juste moins grand que toi
Et par tous ses enfants, je veux crier

R/

Lecteur 2 – De cette fenêtre qu’est mon écran de télévision,

Je vois toute l’énergie qu’il faut déployer auprès de chaque malade, avec abnégation, souvent avec la peur au ventre d’être contaminé à son tour.

Je te rends grâce Seigneur pour tous les soignants. Ils sont tes bras, ils apportent leur part d’humanité dans ce monde de tuyaux et de machines qui entourent les malades. Ils contribuent à remettre l’Homme debout.

  • Seigneur, toi qui as guéri les corps et les âmes, je suis sûr que tu es à l’ouvrage par l’intermédiaire de tous ces soignants.

  • Seigneur, je t’en supplie, soulage tous les malades et soutiens les soignants et les aidants dans leur travail.

Chant : Ta nuit sera lumière de midi

S i tu dénoues les liens de servitude,
Si tu libères ton frère enchaîné,
La nuit de ton chemin sera lumière de midi,
La nuit de ton chemin sera lumière de midi.
Alors, de tes mains, pourra naître une source,
La source qui fait vivre la terre de demain,
La source qui fait vivre la terre de Dieu.

Si tu détruis ce qui opprime l’homme,
Si tu relèves ton frère humilié,
La nuit de ton combat sera lumière de midi,
La nuit de ton combat sera lumière de midi.
Alors, de ton pas, pourra naître une danse,
La danse qui invente la terre de demain,
La danse qui invente la terre de Dieu.

Paroles: Michel Scouarnec. Musique: Jo Akepsima

Lecteur 3 – De cette fenêtre qu’est mon journal,

Je suis très triste de voir toutes celles et ceux qui ont déjà perdu leur travail, souvent les plus précaires, qui se retrouvent sans aucune ressource.

Je vois aussi toutes celles et ceux qui craignent de perdre leur travail dans les prochains mois, toutes celles et ceux qui craignent de devoir fermer définitivement leur commerce, leur café ou leur restaurant, leur petite entreprise, parfois l’œuvre de toute leur vie.

Que faire face à toutes ces détresses : soutenir la solidarité nationale, soutenir les associations caritatives et aussi être attentif, autour de moi, à la détresse économique ou morale de mes proches.

  • Seigneur, viens au secours de tous ceux qui souffrent des conséquences économiques de la pandémie et aide-moi à ouvrir mon cœur et à inventer des gestes de soutien et de solidarité pour leur venir en aide, toi qui as dit « j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli »

Chant : Compagnons d’humanité

R :  Frère, donne-moi la main,
Faisons route ensemble,
À la croisée des chemins
De nos routes d’hommes,
Compagnons d’humanité,
Faisons route ensemble.

1. L’espérance n’est pas un rêve
Et nous voyons germer déjà
Dans nos amours, dans nos combats,
Un monde nouveau qui se lève.

2. Oui nous chantons ces mains tendues
En notre monde d’exclusion,
Leurs gestes d’accueil, de pardon,
Et tant de bontés inconnues.

3. L’amour dans la fidélité,
L’amour donné, l’amour vécu,
L’accueil offert, l’accueil reçu,
Voilà nos raisons d’espérer..

Références : Compagnons d’humanité (Prod Homme/Truchot/Cristal Music)

Lecteur 4 – De ma fenêtre qu’est mon téléphone,

Je veille sur ceux que je sais seuls : il y a différentes sortes de pauvreté et la solitude en est une.

Paradoxe de notre monde hypermédiatisé, nous sommes envahis par les réseaux de toutes sortes, qui nous déversent des tas d’informations … et pourtant il n’y a jamais eu autant de personnes souffrant de solitude !

Alors je m’efforce d’appeler chaque jour une ou deux personnes que je sais seules …. cela m’oblige à ne pas me replier sur moi-même … cela leur fait du bien et cela me fait du bien !

  • Seigneur, donne- moi de Te rencontrer dans toutes les personnes seules que Tu mets sur ma route, toi qui as dit « j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !”

Chant : Aimez-vous

R / : Aimez-vous comme je vous ai aimés,
Aimez-vous chacun comme des frères,
Aimez-vous, je vous l’ai demandé,
Aimez-vous, aimez-vous !

1 – Je vous laisse la paix,
Je vous donne ma paix
Pour que vous la portiez
Autour du monde entier.
2 – Soyez témoin d’amour
Soyez signe d’amour
Pour que vous le portiez
Autour du monde entier..

Lecteur 5 – De la fenêtre qu’est mon cœur,

Je cultive ma vie intérieure avec toi. Je me prépare à ta venue. Tu t’es fait petit parmi les petits, rejeté à la périphérie, jusqu’à naître dans une étable « car il n’y avait pas de place pour toi dans la salle commune » … aujourd’hui encore, beaucoup trop de personnes sont sans logement !

Mais l’univers a frémi. Il s’est mis en route vers ce petit village de rien du tout à Bethléem :

  • une étoile a scintillé dans le ciel montrant le chemin

  • les anges, tes messagers, ont chanté ta gloire

  • les bergers, qui les ont entendus, ont accouru avec leurs moutons.

Non, vraiment tu n’étais pas abandonné.

Comment ne pas me prosterner devant toi à mon tour ? Ta naissance dans une étable était déjà un message annonçant un Messie simple et grand à la fois.

Tu t’es fait fragile pour rejoindre le plus grand nombre et en particulier les plus humbles et les plus isolés. Jésus, tu mets à notre portée un Royaume nouveau, un avenir donné à notre terre, toi le Fils de Dieu, notre frère.

      • Seigneur, je te confie toutes les personnes qui cherchent un sens à donner à leur vie, car tu es le chemin, la vérité et la vie.

Psaume 26 (chanté)

Refrain :

Le Seigneur est ma lumière et mon salut

de qui aurais-je crainte ?

Le Seigneur est le rempart de ma vie

devant qui tremblerais-je ?

J’ai demandé une chose au Seigneur

la seule que je cherche

habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie

pour admirer le Seigneur dans sa beauté et m’attacher à son temple. R/

Maintenant je peux fermer ma fenêtre et sortir de ma maison pour aller proclamer la Bonne Nouvelle :

Christ est né, Christ est venu sur terre, Dieu s’est fait homme : c’est Noël !


Liturgie de la Parole

Lecture du livre du prophète Isaïe (9, 1-6)

Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi. Tu as prodigué la joie, tu as fait grandir l’allégresse : ils se réjouissent devant toi, comme on se réjouit de la moisson, comme on exulte au partage du butin. Car le joug qui pesait sur lui, la barre qui meurtrissait son épaule, le bâton du tyran, tu les as brisés comme au jour de Madiane. Et les bottes qui frappaient le sol, et les manteaux couverts de sang, les voilà tous brûlés : le feu les a dévorés. Oui, un enfant nous est né, un fils nous a été donné ! Sur son épaule est le signe du pouvoir; son nom est proclamé : « Conseiller merveilleux, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix. » Et le pouvoir s’étendra, et la paix sera sans fin pour le trône de David et pour son règne qu’il établira, qu’il affermira sur le droit et la justice dès maintenant et pour toujours. Il fera cela, l’amour jaloux du Seigneur de l’univers.

Psaume 95 (96)

R/ Aujourd’hui, un Sauveur nous est né : c’est le Christ, le Seigneur.

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
chantez au Seigneur, terre entière,
chantez au Seigneur et bénissez son nom!

R/

De jour en jour, proclamez son salut,
racontez à tous les peuples sa gloire,
à toutes les nations ses merveilles!

R/

Joie au ciel! Exulte la terre !
Les masses de la mer mugissent,
la campagne tout entière est en fête.

R/

Les arbres des forêts dansent de joie
devant la face du Seigneur,
car il vient, car il vient pour juger la terre.

R/

Il jugera le monde avec justice
et les peuples selon sa vérité !

R/

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre à Tite (2, 11-14)

Bien-aimé, la grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes. Elle nous apprend à renoncer à l’impiété et aux convoitises de ce monde, et à vivre dans le temps présent de manière raisonnable, avec justice et piété, attendant que se réalise la bienheureuse espérance : la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur, Jésus Christ. Car il s’est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes, et de nous purifier pour faire de nous son peuple, un peuple ardent à faire le bien.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (2, 1-14)

En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre – ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine. Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de David. Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.

Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli. Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.

Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte. Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »

Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »

Prière Universelle

En cette nuit où la lumière se lève pour le monde entier, tournons-nous vers le Christ, et présentons-lui nos prières

R/ Jésus, sauveur du monde, écoute et prends pitié

1 – Jésus sauveur du monde, soutiens ton Église dans sa mission :
qu’elle sache révéler à tous les hommes la profondeur de ton amour. R/

2 – Jésus, prince de la paix, accorde aux dirigeants la clairvoyance de ton Esprit-Saint pour qu’ils portent, avec justice, le souci de la paix et du bien commun.
Réconforte celles et ceux qui subissent les guerres et les persécutions et ne peuvent pas fêter Noël dans la paix, et en particulier nos frères chrétiens d’Orient. R/

3 – Jésus, visage de la tendresse de Dieu, nous te prions pour tous les exclus, tous celles et ceux qui n’ont pas de papiers, pas de logement, pas de travail.
Nous te prions aussi pour toutes les personnes qui souffrent de la solitude pendant cette pandémie, et tous ceux qui sont seuls en ce jour de Noël.
Aide nous à être, pour eux, les témoins de ta tendresse. R/

4 – Jésus, lumière du monde, cette pandémie nous a durement éprouvés :
Nous te prions pour celles et ceux qui sont dans les ténèbres et ont du mal à garder l’espérance.
Aide-les, comme tu as aidé les bergers, à se tourner vers ta lumière. R/

5Jésus, notre frère, nous te prions pour nos familles et notre communauté :
que chacun puisse fêter Noël en partageant ton amour et de ta paix avec ses proches. R/

Seigneur Jésus, nous avons confiance en toi. Daigne exaucer nos prières. Toi qui règnes pour les siècles des siècles

Amen

Prochains événements