Souscription pour la réfection de saint Charles

« Restaure mon Église » : télécharger la feuille

L’appel reçu par saint François d’Assise trouve écho dans notre pauvre paroisse de Saint-Charles-Borromée à Joinville le Pont. Certes la mairie a fait des travaux de restauration avant mon arrivée et continue de faire des petits travaux (notamment l’éclairage de l’église et la rénovation de la salle Jean-Paul II pour correspondre aux nouvelles normes handicap), mais malgré mes demandes, je n’ai pas obtenu la réfection du grand orgue – par dépit, j’ai acheté un orgue de chœur – ni un diagnostic qui me donne l’état des dégâts sur la structure du bâtiment et l’humidité ambiante, ni la réfection des chapelles, malgré des promesses répétées.

 

Quand certains paroissiens me demandent si les relations avec le Maire sont mauvaises, je réponds que nous avons toujours de bons échanges, mais visiblement le budget est difficile à débloquer pour des arbitrages dont je ne connais pas les tenants et les aboutissants. Cela étant dit, pour les travaux de mise aux normes, ils ont toujours été faits, il faut le reconnaître et remercier pour le travail effectué et la bonne volonté mise en œuvre.

 

 

Néanmoins, les deux chapelles (Marie et Saint-Antoine) étaient dans un tel état qu’il n’était pas raisonnable de laisser les choses se dégrader. J’ai adressé un nouveau courrier au Maire en novembre 2020 sans réponse. L’économe du diocèse m’a clairement signifié qu’il n’était pas favorable à ce que la paroisse prenne en charge les travaux qui incombent à la municipalité, même s’il ne s’y s’opposait pas, le danger étant de créé un précédent. Je me suis donc retourné vers les amis de Saint-Charles afin de faire une partie des travaux et d’ouvrir une souscription pour rester dans l’enveloppe des 10 000 €. Évidemment pour ce prix-là, nous faisons le strict minimum, en peinture et réfection des sols. Cependant, le mur de la chapelle Saint-Antoine s’écroulant (avec un taux d’humidité prélevé entre 30 et 40 %), il a fallu mettre une plaque de soutien. De plus, il fallait dégager la pierre pour la chapelle de la Vierge afin de retrouver l’ouvrage d’origine. Tout cela a un coût. Nous ne faisons pas un travail de fond, mais essayons de remettre en forme pour quelques années avant d’envisager des travaux d’envergure.

 

L’impératif commande, nous avons commencé les travaux avant même de faire la souscription. Pour ceux qui veulent participer, merci d’établir les chèques à l’ordre « des amis de Saint-Charles », (avec une possible déduction des impôts) ou sous enveloppe sur le même intitulé. Merci pour toute l’aide que vous nous apporterez

 

 

En pleine crise sanitaire, les chapelles sont souvent visitées par tous les Joinvillais, lorsque l’Eglise est ouverte, il en va de notre témoignage spirituel de maintenir une certaine esthétique, en attendant des travaux plus conséquents, un jour peut être….

 

Bonne entrée en Carême pour une transformation intérieure qui porte du fruit. Bonne route vers Pâques, chemin de la joie de la rencontre et de la révélation du Salut. Bonne annonce de Pentecôte fête du témoignage de la vie dans l’Esprit envers ce monde qui a soif du vrai sens de la vie.

 

Père Gregoire BELLUT – Curé de Saint-Charles

Ensemble paroissial de Joinville le Pont

Prochains événements